Le Festival 1998

5e Festival OENOVIDEO

En 1993 naissait le Hameau du Vin, théâtre de nombreuses rencontres des hommes de la vigne et du vin.
En 1993 naissait également le Festival Oenovidéo, compétition internationale du film vidéo des arts et métiers de la vigne et du vin.
Une collaboration était inévitable et je suis ravi d’accueillir pour ce cinquième anniversaire cette cinquième édition du Festival.
D’année en année, les professionnels de l’image ont fait preuve de détermination en valorisant la qualité, les richesses et le patrimoine de nos régions.
Je suis très honoré de recevoir Jean François BAZIN (homme de lettres, écrivain du vin et homme public) qui a accepté notre invitation à la présidence de ce 5e festival.
Il aura la lourde tâche de la parfaite exécution du travail des 8 membres du jury qui ont accepté cette mission difficile.
Un grand merci à l’OIV qui depuis le début soutient cette initiative. Il est le garant du souci de qualité qui nous anime et est le porteur de nos couleurs hors de nos frontières. De tout temps, le vin a réjouit le cœur de l’homme et à l’heure de l’ouverture sur le grand marché mondial, nous sommes fiers d’apporte notre pierre à l’édifice en communiquant l’image du vin de tous les horizons.
Je souhaite que le festival Oenovidéo et le Hameau du Vin portent loin le travail des hommes du vin et vous remercie tous de l’appréciation que vous porterez à ce cinquième festival.
Rendez-vous donc les 22 et 23 mai prochains au Hameau du Vin.

Georges DUBŒUF



OENOVIDEO 1998 au Hameau du Vin... 5 ans déjà.

En 1993, entre Chaintré et Mâcon est née l’idée de mettre en confrontation qualitative les images du vin. Dans le cadre culturel du Hameau du Vin, cette jeune idée s’est enrichie pour devenir aujourd’hui le spectacle des Images Internationales du Vin. L’attention portée par Georges DUBŒUF a été un encouragement et a permis à Oenovidéo de grandir en notoriété. En France, Oenovidéo fait partie des quelques 300 festivals de films et de vidéos, les professionnels de l’image le considèrent comme l’un des 10 meilleurs. Nous souhaitons à cette cinquième édition de monter quelques marches et aux jurys de faire les choix difficiles parmi les 22 réalisations nominées 1998 restant des 47 films présentés par 7 pays. Les trophées Cep d’Or 1998 seront officiellement remis à Paris lors d’une manifestation culturelle qui se tiendra début septembre prochain dans le cadre des salons de l’OIV. La participation du Jury des Prix OIV, le caractère international d’Oenovidéo nous encouragent pour les années à venir à envisager quelques pérégrinations. Mais le Hameau du vin restera le berceau d’Oenovidéo à partir duquel d’autres enfants grandiront et si l’aînée monte à Paris, et rend visite à d’autres hauts lieux du vin et de la culture, il reviendra régulièrement en Bourgogne Viticole, dans sa famille, entre Romanèche-Thorins et Chaintré.

H.L. ARNOULD
Directeur du Festival

Organisation

Forum Œnologie Association

Plaisir en Beaujolais
(Hameau du Vin)

Revue des Œnologues

Coordination Internationale & Patronage de l’Office International de la Vigne et du Vin

L’OIV à OENOVIDEO pour un festival international

Avec cette 5e édition, le Festival International « Oenovidéo 98 » qui aura lieu du 22 au 23 Mai 1998 au Hameau du Vin à Romanèche-Thorins en Beaujolais (Saône et Loire), constitue désormais un événement majeur pour la communication audiovisuelle dans le secteur de la vigne et du vin. L’Office International de la Vigne et du Vin (OIV) qui, depuis plus de 70 ans, encourage et développe la communication sur tout ce qui touche à la vigne, aux vins et autres produits issus de la vigne, se doit de donner un élan particulier à ce moyen de communication qu’est la vidéo, qu’elle soit destinée au grand public ou aux professionnels. Pour ces raisons, l’OIV s’est associé au Festival International « Oenovidéo » et réunit chaque année à cette occasion son Jury International des Prix que préside Son Excellence Frantisek LIPKA, poète, écrivain et diplomate originaire de Slovaquie, pays de tradition viticole. Les palmarès des précédentes éditions se caractérisent par la diversité des sujets présentés, mais tous sont le témoignage de l’attachement de l’homme à la terre ou aux produits et en expriment la fierté. La vigne et les vins, produits de tradition millénaires, ont su trouver par le moyen moderne de l’expression audiovisuelle un formidable média. Dans le cadre accueillant et performant du Hameau du Vin, les membres du Jury International des Prix de l’OIV confirmeront, par leur présence, le caractère mondial du Festival et distingueront les ouvrages audiovisuels qui répondront le mieux aux critères précis de sélection fixés par l’OIV. C’est un choix toujours très difficile, dès lors qu’il s’agit de retenir le meilleur parmi les meilleurs. Il conviendra ensuite de mobiliser toutes les énergies et de tout mettre en œuvre pour que les films primés au Palmarès du Festival International « Oenovidéo 98 » puissent bénéficier de la diffusion adéquate la plus large possible. C’est une préoccupation commune aux organisateurs du Festival et au Directeur Général de l’OIV.

Georges DUTRUC-ROSSET
Directeur Général de l’OIV.

Partenaires

Des chemins ruraux pour la mémoire

Dès le début des années vingt, le Ministère de l’Agriculture manifeste son intérêt pour ces « leçons de lumière » que le cinématographe peut dispenser dans les campagnes afin de « guider les agriculteurs sur la voie du progrès »i… Une série d’enquêtes, un long travail parlementaire, la passion de quelques responsables politiques et… une dotation de 500 000 francs, prélevée sur les fonds du Pari Mutuel Urbain, rendront possible, dès 1923, la constitution du « Service du Cinématographe », un des tout premiers cinémas éducateurs s’adressant à un large public. Réunissant d’abord, des films courts, commandés aux « maisons » Pathé, Gaumont, Compagnie Universelle Cinématographique, ou Les Films Jean Benoit-Lévy… La « bibliothèque cinématographique de propagande et d’enseignement agricole » tracera les premiers chemins ruraux de notre mémoire. Le Bureau de l’Audiovisuel est la dernière évolution de l’intitulé « service cinéma » ou « cinémathèque » du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche. À vrai dire, actuellement au sein du Service de la Communication, cette entité administrative est organisée comme un « atelier ». La photographie y a rejoint le film et la vidéo ; tant en diffusion qu’en réalisation. Quatre collections sont entretenues, respectivement, depuis 1923 et 1947. Côté cinéma et vidéo, plus d’un millier de titres sont proposés en diffusion. Un millier d’autres films (dits d’archives) sont accessibles en consultation (dont près de cinq cents films 35 mm, muet, noir & blanc). Si le documentaire, le film pédagogique et le film scientifique dominent, l’œuvre de fiction et le film d’animation figurent en bonne place au catalogue, en héritage de la cinémathèque première manière qui associait l’information et la récréation dans un même programme. Côté photo : une collection généraliste et technique propose huit mille photographies couleur (diapos essentiellement) destinées avant tout à pouvoir aux besoins des diverses publications du ministère et aux demandes plus ponctuelles de la presse. Une autre collection, documentaire, constituée à partir de « commandes d’auteur », privilégie la subjectivité du regard de l’artiste, apte à compléter la visée du journaliste ou du technicien. Cette dernière est surtout exploitée pour des expositions et des éditions. À la photothèque comme à la cinémathèque si la « collection » est très prisée, elle doit être exploitable et valorisable. C’est pourquoi le Bureau de l’Audiovisuel (lieu de mémoire) se doit d’être aussi un lieu de ressources. Des professionnels de l’audiovisuel (réalisateurs, techniciens, chargés de production, documentaliste et responsables de diffusion) y sont chargés d’interpréter et de médiatiser des informations et des messages, délivrés par le ministère ou pointés par lui pour leur pertinence, en matière d’agriculture, de pêche maritime ou d’alimentation. Des films documentaires, des reportages (photo, vidéo), des tirages photographiques spéciaux, destinés à des expositions et des publications sont conçus et produits pour une bonne partie d’entre eux par une équipe intégrée. D’autres productions sont acquises à l’extérieur (cofinancement, achats de droits…). Toutes ces réalisations alimentent cette chronique des préoccupations et des mutations du monde agricole et rural, dont le ministère est également dépositaire et conservateur. De fait, à l’activité de communication institutionnelle dominante, vient s’agréger une dimension culturelle, artistique et patrimoniale indispensable à la réflexion et à la prospective.

Didier Rousselle
(Chef de Bureau Audiovisuel)
Ministère de l’Agriculture et de la Pêche - SCOM/BDAV

Trophée Partenaires
Vins, Tourismes et découvertes

«France in your glass » une compagnie spécialisée dans les vacances autour du vin et de la gastronomie, vous offre plus de 40 départs garantis vers Bordeaux, Bourgogne, Champagne, et la région Rhône-Provence en 1998. Ces voyages vont de 4 à 12 nuits et incluent des invitations et dégustations privées dans les vignobles français, souvent de propriétaires de châteaux ou de Domaines. Les programmes dirigés par des experts en vins locaux, sont réalisés pour des petits groupes (aussi petit que 2 personnes, jamais plus de 12). Les prix reflètent la nature luxueuse des programmes, et vont de 19 800 FF à 48 000 FF sur place uniquement et incluent l’hébergement de luxe comme les repas gastronomiques avec des grands vins. Parmi les « phares » de 1998 : 3 week-ends dans ces régions avec le distingué Michael Broadbent (autorité reconnue dans les vins, directeur Principal de la fameuse Vente Christie’s à Londres), plusieurs programmes en Provence et les leçons de cuisine de Patricia Wells, auteur de revue gastronomique, deux « Grands tours de Champagne », Bourgogne et Bordeaux avec Ronald Holden, Président de la Société, ainsi que 2 magnifiques programmes en Toscane. Valable aussi cette année : un nombre illimité de programmes pour des voyageurs individuels qui voyagent en France sans faire toutes les réservations par « France in your glass ». « Les régions viticoles en France » sont des itinéraires pour 2 à 6 personnes, de 2 à 6 nuits, et sont guidés par des professionnels du vin en Bordeaux, Bourgogne, Champagne, Alsace et Provence. « Contrairement à la Californie, les régions viticoles françaises ne sont pas ouvertes au large public, mais sur invitations uniquement » remarque Ronald Holden.

À travers un réseau de contacts privés de haut niveau, « France in your glass » et une équipe d’environ 20 professionnels, tous reconnus comme des experts dans la profession, peuvent arranger ces visites et dégustations privilégiées. « France in your glass » basé à Seattle (État de Washington) a créé depuis 1986 ces voyages spécialisés dans les vins et la gastronomie. Le Président fondateur Ronald Holden est un journaliste qui a publié 5 livres sur les vins et a contribué à la direction de journaux spécialisés. Andrea Mielke-Nims née en Europe, une professionnelle du tourisme est directrice du marketing des programmes. Un catalogue décrivant les prestations de « France in your glass » est valable en appelant le 1.800.578.0903. D’autres informations sont sur Internet sur le web, www.inyourglass.com, et de « France In Your Fax » par le service 1.800.842.4618.

Arbois
Jura - France

À l’invitation de la ville d'Arbois