Le Festival 2007

Le cinéma et le vin

Comment ne pas être séduit par un Festival de cinéma itinérant – une idée sacrément originale ! – surtout quand il fait halte à Sierre, ville gorgée de soleil et d’excellents crus.

Il y a quelques mois, j’étais en Géorgie et je me demandais pourquoi je m’y sentais si bien. Et tout à coup, j’ai compris : j’étais dans un pays viticole : les contrées couvertes de vignes sont plus clémentes à l’homme.

Petit-fils d’un modeste paysan valaisan possesseur de quelques arpents de vigne, j’ai connu enfant les joies et les peines des labeurs vinicoles. Dans les années 1950, ici en Valais, les travaux de la vigne s’effectuaient manuellement. Les femmes, fort séduisantes sous leur chapeau de paille, effeuillaient, la tête au soleil. Mon frère et moi étions courbés vers le sol pour arracher les mauvaises herbes et piocher avec des outils trop grands pour nous.

Les vendanges ! Je n’oublierai jamais l’image nocturne de la longue queue de chars tirés par les chevaux ou les mulets patientant tard dans la nuit pour livrer le raisin à l’encaveur. À la lumière de falots au pétrole, on s’offrait de char en char, la douce récompense d’un verre de son propre vin vinifié à la va comme je te pousse. Jeunes vendangeuses et jeunes vendangeurs nouaient d’innocents flirts à la faveur de l’obscurité. Si les mesures de l’expert révélaient un bon taux d’alcool, alors la fête pouvait durer jusqu’au petit matin, de cave en cave. Plus tard, directeur des programmes de la TSR, je prenais un malin plaisir d’inviter en Valais mes collègues français ou américains. Une raclette bien arrosée dans un mayen à 2 500 m d’altitude est toujours séduisante ! De Genève à Sion en passant par la côte vaudoise, Lavaux, Chablais, Valais central, mes hôtes découvraient avec ébahissement des centaines de kilomètres de vignoble inscrits dans des paysages sublimes. « Nous ne savions pas qu’il y avait de la vigne en Suisse » m’avouaient-ils. Je savourais à l’avance ma bonne fortune lorsque, quelques heures plus tard, je leur ferais déguster nos crus.

Certes nous n’avons pas en Suisse de premiers grands crus classés et c’est pourquoi nous aimons tant les grands vins français ! (Quelles dégustations inouïes lorsque mes amis du Bordelais m’ont fait l’insigne honneur de m’introniser dans la Jurade de Saint-Émilion !) Je prétends pourtant que nos œnologues ont fait de tels progrès qu’à prix égal, et malgré les salaires pratiqués, nos spécialités notamment valaisannes, soutiennent la comparaison avec de prestigieuses cuvées.

Revenons à la 14e édition d’Œnovidéo. Sierre, au cœur du vignoble valaisan, a le talent et la générosité d’une hospitalité inoubliable. Le jury découvrira que le cinéma et la vigne ont un point commun capital : un film est fait d’images et de sons comme un vin est fait de raisins. Au final on est devant des petits vins ou des grands crus, d’honnêtes films ou des chef-d’œuvre. Dans les deux cas cette mystérieuse alchimie s’appelle art.

Raymond VOUILLAMOZ
Président du grand jury


Organisation

Forum Ĺ’nologie Association

A l'invitation de


Les Partenaires

Œnovidéo 2007 et les gestes vignerons

Pour l’édition 2007, le Festival ŒNOVIDÉO à l’invitation de l’Association Vinea fera halte à Sierre dans le Valais Suisse. Le cadre du Festival ŒNOVIDÉO 2007 au sein de l’amphithéâtre de la Haute École Spécialisée de Suisse Occidentale HES-SO est digne de la modernité à laquelle le Festival est sensible depuis son origine.

Cette année, ŒNOVIDÉO accompagnera l’exposition Terroirs d’Images - Les Gestes Vignerons en partenariat avec Bayer Cropscience et Estates & Wines The Moët-Hennessy Wine division.

La FIJEV partenaire du Festival ŒNOVIDÉO propose une table ronde sur le thème de l’œnotourisme, mythe ou réalité ? Gestes Vignerons et œnotourisme en pays Valaisan sont une heureuse rencontre. Elle marque ce jeune festival qui au fil des ans devient adulte et s’installe dans son environnement professionnel entre image, cinéma, photos et métiers de la vigne et du vin.

Cette année : 68 films en compétition, 27 films nominés sont proposés à la sagacité d’un Grand Jury sous la Présidence de Raymond Vouillamoz, producteur, réalisateur de films, homme de presse et de télévision, qui devra faire le choix des meilleurs films pour leurs qualités en tant que telle.

Avec ce choix, nous nous retrouverons le mercredi 5 septembre dans les salons du Palais du Luxembourg (Paris) pour remettre officiellement les Trophées Cep d’Or du 14e Festival ŒNOVIDÉO ainsi que les prix des partenaires : l’Académie Amorim, Bayer Cropsciences, l’Association Nationale des Élus du Vin (ANEV), l’Association Vin, Santé, Plaisir de Vivre (VSPV), la Fédération Internationale des journalistes et Écrivains des Vins et Spiritueux (FIJEV).

H.L. Arnould
Directeur du Festival Œnovidéo

Sierre, la « Cité du soleil » vous invite à goûter à ses nombreux charmes !

Baptisée par les Romains « Sirrum amoenum », soit Sierre l’agréable, la « Cité du soleil » mérite bien cet élogieux qualificatif. Cette ville de la plaine du Rhône, nichée au cœur des Alpes valaisannes, offre de nombreux charmes : un climat exceptionnel symbolisé par son soleil sur les armoiries de la ville, un paysage agrémenté de collines, la forêt de Finges riche de trésors de la nature… Mais au-delà de ses atouts naturels, Sierre vibre d’une tradition culturelle aux racines profondes. Voyez sa tour de Goubing, édifice militaire du XIIIe siècle, son couvent de Géronde où les sœurs Bernardines prient depuis des siècles sur l’emplacement d’une ancienne chartreuse, son château de Villa devenu centre gastronomique et de dégustation des vins. Les plaisirs du palais offerts par les crus d’une opulente oenothèque ont remplacé la maison forte dont la famille de Preux avait sa résidence au XVIe siècle.

Au cœur d’un vignoble exclusif

Soleil et vigne, on le sait vont de pair. Sierre se situe au cœur du vignoble valaisan, le plus important de Suisse. Cette vallée du Haut Rhône connaît une diversité de cépages unique au monde : près de 50 cépages différents dont la petite arvine, l’amigne ou le cornalin tous de purs joyaux autochtones par leur élégance et leur palette aromatique. Un tel potentiel marqué du sceau de l’exclusivité n’attendait que sa mise en valeur : de jeunes œnologues ont su relever ce défi. Les résultats glanés par les crus valaisans dans les grands concours internationaux l’attestent.

VINEA, un centre de compétence

La Cité du soleil était prédestinée à se profiler dans le domaine du vin. Pas étonnant que VINEA, il y a 14 ans, lancée par une équipe enthousiaste soit devenue le plus important salon du vin de Suisse. Chaque année, début septembre, quelques 10 000 œnophiles aiguisent leur curiosité et affinent leurs connaissances du vin, au cœur de la ville, dans l’imposante oenothèque en plein air, à la découverte de plus de cent vingt encaveurs et 1 500 crus ! Autour de ce temps fort, VINEA développe d’autres activités, telle l’organisation de concours, comme le Mondial du Pinot Noir ou l’édition du Guide des Vins Suisses, l’ouvrage de référence en la matière. VINEA est devenue un centre de compétences reconnu également à l’étranger. L’association sierroise vient d’accueillir le siège de la Vinofed, la Fédération internationale des Grands Concours de Vin et Spiritueux. Diverses, ces activités concourent au même but : la mise en valeur des crus, des terroirs et des encaveurs qui le méritent bien !

Bienvenue donc à Sierre qui vous offre tous ses charmes !

Jean-Michel Bonvin

VINEA Rencontres vinicoles du Valais
les 1er et 2 septembre 2007
Case postale 966 – CH-3960 SIERRE - www.vinea.ch - info@vinea.ch
Tél. : + 41 27 456 31 44 - Fax : + 41 27 456 21 44

Arbois
Jura - France

À l’invitation de la ville d'Arbois